La PAC réversible : fonctionnement et spécificités

Pompe a chaleur réversible
Une pompe à chaleur (PAC) réversible est un dispositif de chauffage permettant également de diffuser de l’air frais dans la maison lors de la saison estivale. Quel est le principe de fonctionnement de cet appareil, quelles sont ses déclinaisons et combien coûte-t-il ? Parcourez cette page pour obtenir les réponses. Nous mettons également à votre disposition notre annuaire afin que vous puissiez contacter une société RGE (Reconnue Garante de l’Environnement) pour mener vos travaux de rénovation énergétique.

Quel est le principe de fonctionnement d’une pompe à chaleur réversible ?

La PAC réversible capte les calories présentes dans un milieu (l’air extérieur, l’air ambiant, le sous-sol ou les nappes phréatiques) afin de la restituer directement dans l’air intérieur d’une habitation. Cette fonction est activée en hiver, lorsque les températures sont basses. Néanmoins, la plupart des modèles aérothermiques cessent de fonctionner en dessous de -5°C, impliquant la présence d’un chauffage d’appoint pour prendre le relais.

En été, le dispositif dispose d’une fonction inverse visant à refroidir l’air de la maison. Dans ce cas, le fluide frigorigène circule en sens inverse, expulsant la chaleur à l’extérieur de la maison.

Quelles sont les différences entre pompe à chaleur et climatisation réversible ?

Concrètement, la climatisation réversible et la PAC réversible sont deux appareils permettant à la fois de produire de l’air chaud et de l’air froid. La puissance calorifique de la pompe à chaleur est néanmoins supérieure à celle du climatiseur réversible, et inversement, la climatisation rafraîchit plus efficacement l’atmosphère que la pompe à chaleur réversible (qui ne permet de diminuer la température ambiante que de 5°C au maximum).

Les deux appareils sont détenteurs d’un coefficient de performance (COP) indiquant leur niveau de performance. Un COP de 4 indique que pour 1 kWh (kilowattheure) d’électricité consommée, 3 kWh de chaleur sont produits.

Quels sont les différents modèles de pompe à chaleur réversible ?

Une PAC réversible peut être une PAC air-air ou bien une PAC géothermique, mais pas une pompe à chaleur air-eau puisque la fraîcheur est directement diffusée dans l’air intérieur du domicile :

  • -Pompe à chaleur air-air : les calories de l’air extérieur sont captées afin d’être transmises à un fluide frigorigène porté à haute pression puis condensé. La chaleur ainsi obtenue est transmise à l’intérieur de la pièce où le dispositif est installé. Le liquide caloporteur diminue alors en pression et retourne à l’état liquide, prêt à recommencer un cycle de chauffe. En été, le processus s’inverse et l’air chaud de l’intérieur est expédié à l’extérieur.
  • -Pompe à chaleur géothermique : il s’agit du modèle le plus efficace puisque pour 1 kWh d’électricité consommé, 4 kWh de chaleur sont restitués. Puisque les capteurs du dispositif sont en sous-sol, les températures y sont plus élevées et il n’est pas nécessaire de disposer d’un chauffage d’appoint pour qu’il fonctionne de manière optimale en hiver. Il peut s’agir de capteurs horizontaux (forage à moins de 1m20), verticaux (jusqu’à 100m) ou sur nappe, allant puiser la chaleur dans des nappes d’eau souterraines dont la température ne descend jamais en dessous de 10°C.

Quel est le prix d’une pompe à chaleur réversible ?

Les performances de l’appareil, la surface chauffée ou encore la difficulté des travaux d’installation influent sur le prix d’une pompe à chaleur réversible. Il faut compter entre 8 000 et 18 000 euros pour l’achat d’un tel appareil, ce qui représente un investissement onéreux. Pour y remédier, l’Etat a créé l’éco-prêt à taux zéro, dont le montant maximal est de 30 000 euros remboursables en 15 ans et dont les intérêts sont payés dans leur intégralité par l’Etat. Malheureusement, cette installation n’est plus éligible au Crédit d’Impôt Transition Energétique depuis 2009.