chaudière à micro cogénération

Zoom sur la chaudière à micro cogénération

La chaudière à micro cogénération est un dispositif de chauffage qui, à partir d’une seule et unique source d’énergie, produit à la fois de l’électricité et de la chaleur. Comment fonctionne ce type d’appareil ? Quelles économies d’énergie permet-il de réaliser ? Vous trouverez vos réponses au fil de cette page.

Et pour bénéficier du Crédit d’Impôt Transition Energétique (CITE) et de l’éco-prêt à taux zéro, vous avez la possibilité de contacter un prestataire qualifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) en utilisant notre annuaire !

Qu’est-ce qu’une chaudière à micro cogénération ?

A l’origine, le principe de cogénération est utilisé dans le secteur professionnel par les entreprises consommant beaucoup d’énergie. Une chaudière à micro cogénération est un système de chauffage de haute performance énergétique. Elle utilise un combustible de type gaz, bois ou fioul afin de produire de l’électricité.

Cependant, les générateurs classiques, lorsqu’ils produisent de l’électricité, laissent s’échapper la chaleur produite par les turbines. Un dispositif de cogénération récupère cette chaleur afin de chauffer le liquide caloporteur qui alimente le circuit de chauffage et de production d’eau chaude sanitaire.

Quels sont les différents modèles de chaudière à micro cogénération ?

Les différents types de chaudière à micro cogénération se distinguent par le combustible utilisé afin de générer de la chaleur et de l’énergie :

  • -Gaz : c’est le combustible le plus souvent utilisé. Les modèles fonctionnant au gaz se caractérisent par un rendement énergétique de 90%. Le coût à l’usage du gaz naturel est de 7 centimes d’euros par kWh (kilowattheure). Le fonctionnement ce type d’appareil est toutefois à distinguer de celui d’une chaudière à condensation au gaz, qui utilise la vapeur issue de la combustion pour chauffer le liquide calorifique du système de chauffage.
  • -Fioul : le fioul est soumis au cours du pétrole, et son prix à l’usage est de 8 centimes par kWh. L’efficacité de ce combustible dans l’usage d’une chaudière à micro cogénération n’est pas encore totalement éprouvée. Là encore, il convient de distinguer les chaudières à cogénération fonctionnant au fioul et la chaudière à condensation au fioul, dont le principe est similaire à celui du modèle au gaz.
  • -Bois : le bois est la solution la plus économique et la plus écologique. En provenant d’une exploitation renouvelable, la production de ce combustible implique de planter un arbre à chaque arbre coupé. De plus, le bois est le combustible le moins cher du marché, entre 2 et 5 centimes par kWh.

A quelles aides de l’Etat ouvra droit la chaudière à micro cogénération ?

En tant qu’équipement permettant de réaliser des économies d’énergie, l’installation de ce système de chauffage et de production d’eau chaude sanitaire permet d’être éligible au Crédit d’Impôt Transition Energétique et à l’éco-prêt à taux zéro (PTZ). Cependant, pour en bénéficier, il faut remplir l’éco-condition rendue obligatoire depuis le 1er janvier 2018 : pour réaliser ces travaux, il faut faire appel à un professionnel qualifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) :

  • -CITE : une déduction fiscale de 30% sur des dépenses dont le montant maximal est de 8 000 euros dans le cas d’un foyer composé d’une seule personne. Ce plafond est de 16 000 euros lorsque le foyer concerné est un couple dont l’imposition est commune. Et ces seuils sont sujets à une majoration de 400 euros pour toute personne à charge supplémentaire, enfant ou personne âgée de plus de 65.
  • Eco-PTZ : un emprunt bancaire dont le montant maximum peut être 10 000 ou 20 000 euros remboursables en 10 ans, ou encore 30 000 euros remboursables en 15 ans selon le nombre d’ouvrages à réaliser. Les intérêts de ce prêt sont payés dans leur totalité par l’Etat afin de faciliter l’accès à ce type d’installations.