Tout savoir sur la chaudière à bûches

chaudière à bûches
La chaudière à bûches est un appareil servant à alimenter le système de chauffage d’une habitation, ainsi que sa production d’eau chaude sanitaire (ECS) en circuit fermé. Au fil de cette page, vous découvrirez le principe de fonctionnement de ce type de dispositif, ainsi que ses spécificités. Et pour être éligible au Crédit d’Impôt Transition Energétique (CITE) ainsi qu’à l’éco-prêt à taux zéro (PTZ), vous pouvez vous fier à notre annuaire afin de contacter un prestataire RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

Qu’est-ce qu’une chaudière à bûches ?

Le bois est une ressource entrant dans la catégorie de la biomasse, c’est-à-dire l’une des cinq énergies renouvelables avec l’hydraulique, le solaire, l’éolien et la géothermie. Il s’agit donc d’une énergie entièrement naturelle, qui l’est d’autant plus lorsqu’elle provient d’une exploitation forestière renouvelable où des arbres sont plantés pour chaque arbre abattu.

La combustion des bûches placées dans le foyer de cette chaudière à bois sert à chauffer un liquide caloporteur. Ce liquide caloporteur est utilisé pour alimenter les radiateurs du système de chauffage, et il peut être utilisé pour produire de l’eau chaude sanitaire.

Quelles sont les différences entre une chaudière semi-automatique et manuelle ?

Les chaudières à bûche classiques nécessitent un rechargement manuel régulier, au moins une fois toutes les 15h et jusqu’à quatre fois par jour, afin que son fonctionnement soit optimal. Il importe également de décrasser l’appareil afin d’en évacuer les cendres et autres dépôts ou résidus issus de la combustion.

Il existe cependant des modèles semi-automatiques, qui disposent d’un réservoir de bûches. La présence de ce réservoir permet de recharger le système moins souvent. Dans tous les cas, ce type de chaudière à bois est le moins autonome puisqu’il est celui qui réclame une intervention humaine le plus régulièrement.

Existe-t-il des chaudières bois à grande autonomie ?

Pour bénéficier d’une autonomie importante avec une chaudière à bois, il faut se tourner vers la chaudière à granulés ou à plaquettes. Ces appareils disposent de silos de stockage qui fonctionnent de manière automatique et ne nécessitent pas de recharge régulière. Grâce aux deux systèmes suivants, le combustible est puisé à la source en fonction des besoins du foyer :

  • -Aspiration électrique : ce système est réservé aux granulés de bois, qui sont aspirés dans un tube flexible qui permet d’espacer de plusieurs dizaines de mètres le silo de stockage et la chaudière. Le combustible est aspiré.
  • -Vis Archimède : un dispositif qui ne fonctionne que sur une distance de quelques mètres, à l’aide d’un tuyau rigide raccordé au silo de stockage. Les plaquettes ou les pellets sont acheminés progressivement vers la chaudière.

Quel est le prix d’une chaudière à bûches ?

Le prix d’une chaudière à bûches varie entre 2 000 et 8 000 euros. Le coût d’installation des conduits de fumée et des silos de stockage se situe quant à lui entre 4 5000 et 7 500 euros. L’investissement est donc onéreux, mais il est compensé par le coût d’usage des bûches, qui de 3 centimes d’euros par kWh (kilowattheure).

Il s’agit donc d’un système peu onéreux à l’usage. Son rendement énergétique, quant à lui, est de l’ordre de 85 à 90%. En d’autres termes, les pertes d’énergie occasionnées par la combustion sont peu importantes.

Il est également possible de bénéficier du Crédit d’Impôt Transition Energétique et de l’éco-prêt à taux zéro en recourant à un professionnel qualifié RGE via notre annuaire. Autrement dit, des aides de l’Etat permettant d’amortir le prix d’achat des équipements ainsi que le coût généré par leur installation au sein du domicile. N’hésitez donc pas et trouvez dès à présent le spécialiste dont vous avez besoin pour vos travaux.