L’isolation des combles perdus

isolation combles perdus
Il est nécessaire de procéder à l’isolation des combles perdus d’un logement pour en limiter les déperditions thermiques et réduire le montant des factures énergétiques. Que faut-il savoir à propos de ces travaux d’isolation thermique, et quel est le budget à prévoir pour les mettre en œuvre ? Nous vous apportons les réponses au fil de cette page.

Grâce à notre annuaire, vous avez également la possibilité d’entrer en relation avec des professionnels qualifiés RGE (Reconnus Garants de l’Environnement) et d’ainsi être éligible à l’éco-prêt à taux zéro (PTZ) et au Crédit d’Impôt Transition Energétique (CITE).

Pourquoi faut-il isoler les combles perdus d’une habitation ?

Les combles perdus se caractérisent par une pente de toit trop faible ou la présence d’une charpente trop encombrante. Il ne faut donc pas confondre ces travaux avec l’isolation des combles aménagés, qui concernent une surface habitable dotée d’une hauteur sous plafond suffisante.

Le toit est la première source de déperditions thermiques d’une maison individuelle, responsable de jusqu’à 30% d’entre elles au sein de l’habitation. Isoler convenablement les combles perdus est donc un ouvrage indispensable afin de réduire la consommation de chauffage grâce à une conservation de la chaleur à l’intérieur du logement. En été, la climatisation est également moins sollicitée puisque la chaleur n’y pénètre pas.

Quels sont les avantages de l’isolant laine de roche ou laine de verre à souffler ?

La technique d’isolation par soufflage de laine de roche ou de laine de verre est la plus adaptée aux contraintes apportées par l’isolation des combles perdus, puisque le matériau isolant en laine s’adapte à tous les types de toitures. Mettre en œuvre une technique d’isolation par soufflage permet de passer outre la configuration du sol ainsi que les difficultés d’accès aux combles. Pour réaliser ces travaux, il faut utiliser une machine de soufflage mécanique.

La laine de roche offre une résistance thermique comprise entre 8 et 10 m². K/W (mètre carré-kelvin par watt). Elle ne retient pas l’eau et limite se caractérise par une étanchéité complète à la vapeur d’eau. En raison de son poids léger, elle n’opère aucune charge menaçant la solidité de la structure.

La technique par soufflage est simple à mettre en œuvre : un spécialiste compétent est capable d’isoler les combles perdus d’un logement en quelques heures seulement. Il convient de noter qu’un isolant en laine est également efficace en matière d’isolation phonique, limitant les décibels des nuisances sonores en provenance de l’extérieur comme de l’intérieur.

Quel est le prix de l’isolation des combles perdus ?

Le prix de l’isolant destiné à être soufflé dans des combles perdus est compris entre 5 et 14 euros par m², et celui de la pose elle-même varie entre 10 et 21 euros. Il faut donc compter entre 15 et 35 euros par m² pour procéder à l’isolation des combles perdus par soufflage. Le prix moyen de ce type de travaux est de 25 euros par m².

Plus la surface à isoler est grande, plus le coût de l’isolation est donc important. Pour remédier à cette dépense onéreuse, l’Etat a mis en place le Pacte Energie Solidarité et l’isolation des combles à 1 euro financée par les Certificats d’Economies d’Energie. Cette mesure concerne les foyers français les plus modestes.

Pour ces travaux d’isolation du toit, il est également possible d’être éligible au CITE ainsi qu’à l’éco-PTZ en ayant recours à un professionnel RGE. Le CITE vous permet de bénéficier d’une réduction fiscale de 30% sur des dépenses plafonnées à 8 000 ou à 16 000 euros selon la composition de votre foyer, tandis que les intérêts de l’éco-PTZ sont entièrement pris en charge par l’Etat.