L’isolation du toit

isolation de la toiture
Procéder à l’isolation du toit d’une habitation fait partie des normes édictées par la réglementation thermique RT 2012 pour les constructions neuves. En rénovation, ces travaux permettent d’améliorer considérablement la performance énergétique du bâti. Quelles sont les différentes manières de les mettre en œuvre ? Quel est le prix de ces ouvrages ? Nous vous donnons les réponses au fil de cette page.

Vous avez également la possibilité d’utiliser notre annuaire professionnel afin d’entrer en relation avec un prestataire RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) afin d’être éligible à des aides financières de l’Etat.

Qu’est-ce que l’isolation du toit par l’intérieur ?

Isoler une toiture par l’intérieur permet de conserver intacte sa couverture. La majeure partie des toitures inclinées sont construites sur le modèle d’une charpente à chevrons. Il s’agit de poutres soutenant le bâti de la toiture. L’isolation sous chevrons consiste à poser l’isolant entre les chevrons de manière transversale. Voici les différents matériaux utilisés pour ces travaux :

  • -Naturels : fibres de bois, fibres de lin, ouate de cellulose, laine de mouton, laine de coton, liège…
  • -Minéraux : perlite, vermiculite, laine minérale (laine de verre, laine de roche), verre cellulaire…
  • -Synthétiques : polystyrène, polyuréthane…

Un film pare-vapeur et une membrane d’étanchéité doivent également être installés au cours des travaux d’isolation, afin de limiter les problèmes d’humidité. Les travaux d’isolation par l’intérieur sont plus simples à mettre en œuvre que l’isolation par l’extérieur.

Ils empiètent cependant sur l’intérieur du domicile, c’est pourquoi il peut s’avérer préférable de privilégier cette méthode dans le cas de l’isolation des combles perdus, qui dans tous les cas disposent d’une hauteur sous plafond insuffisante.

Qu’est-ce que l’isolation du toit par l’extérieur ?

L’isolation du toit par l’extérieur permet, en construction neuve, de valoriser les poutres apparentes et la charpente du domicile. En rénovation, cela permet d’améliorer la performance énergétique du domicile sans devoir déménager les combles ni évacuer les lieux, et sans réduire la surface habitable dans le cas de combles aménageables.

La méthode du sarking consiste dans un premier temps à déposer la couverture du toit et de mettre la charpente à nu, ceci afin de rendre possible la pose de l’isolant. Une extension de toiture est effectuée en rehaussant le toit, permettant de poser les panneaux isolants. La couverture du toit peut être remise en place, ou bien remplacée par une autre.

Cette technique est plus complexe et plus longue à mettre en œuvre que l’isolation par l’intérieur, mais ne contraint pas les habitants à évacuer leurs combles aménagés. Il peut s’avérer judicieux de la mettre en œuvre dans le cadre d’une isolation des combles aménagés, ceci afin de conserver l’espace habitable à l’intérieur.

Quel est le prix d’une isolation de toiture ?

L’isolation de toiture par l’intérieur est la moins onéreuse, puisqu’elle coûte entre 25 et 100 euros par m², contre une fourchette allant de 100 à 300 euros par m² dans le cas de l’isolation par l’extérieur. Le coût moyen de l’isolation de toiture avoisine les 2 300 euros.

Pour compenser ce coût, l’Etat a mis en place l’éco-prêt à taux zéro (PTZ) et le Crédit d’Impôt Transition Energétique (CITE) :

  • -Eco-PTZ : un prêt réservé à la mise en œuvre de travaux écologiques, dont le montant est plafonné à 30 000 euros. C’est l’Etat qui paie ses intérêts à la place du souscripteur.
  • -CITE : il s’agit d’une déduction fiscale de 30% calculée sur des dépenses éligibles plafonnées à 8 000 ou à 16 000 euros selon la composition du foyer.

Pour y être éligible, vous devez faire appel à une société RGE pour réaliser vos travaux. Cette éco-condition est obligatoire depuis janvier 2015. N’hésitez donc pas à consulter notre annuaire !