Les fenêtres à isolation renforcée les spécificités du VIR

fenêtre de toit
Les fenêtres à isolation renforcée (vitrage à isolation renforcée ou VIR) se caractérisent par une performance supérieure en matière de confort thermique et phonique. Procéder à des travaux de rénovation énergétique pour améliorer l’isolation des ouvertures d’une habitation permet d’être éligible à l’éco-prêt à taux zéro (PTZ) et au Crédit d’Impôt Transition Energétique (CITE).

Il vous suffit pour cela d’utiliser notre annuaire et de contacter un professionnel qualifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

En quoi consistent les fenêtres à isolation renforcée ?

N’importe quel type de fenêtre peut bénéficier d’une isolation renforcée au sein d’une habitation, des fenêtres de toit aux baies vitrées du rez-de-chaussée. Les fenêtres à isolation renforcée bénéficient d’une couche d’argent et d’oxydes métalliques appliquée sur l’une des faces intérieures d’un double vitrage.

Ce renfort s’érige en barrière thermique face au rayonnement infrarouge généré par le système de chauffage de la maison. De cette manière, la chaleur transmise par rayonnement est contenue à l’intérieur du domicile, limitant les déperditions thermiques.

La protection thermique de cette fine couche métallique est également utile en été, lorsque les températures augmentent, afin de maintenir une température supportable à l’intérieur en empêchant l’énergie solaire de pénétrer à l’intérieur. Et ce, sans sacrifier la luminosité naturelle du logement.

Quelles sont les différences entre double vitrage et triple vitrage ?

Le double vitrage consiste, comme son nom l’indique, à juxtaposer deux vitres au milieu desquels une lame d’air ou de gaz rares (tels que le krypton, le xénon ou l’argon) est emprisonnée. Le concept du triple vitrage repose sur le même principe, à la différence que le vitrage est composé de trois vitres au lieu de deux.

La performance en matière d’isolation thermique d’une paroi vitrée se mesure à l’aide de son coefficient thermique Ug dans le cas de la vitre, Uw dans le cas de la fenêtre entière. Plus ces indices sont faibles, plus la performance est importante :

  • -Grâce aux lames d’air, une paroi en double vitrage classique (l’épaisseur de chaque vitre étant de 4 millimètres) se caractérise par un Ug de 2,8, contre un Ug de 1 dans le cas d’un modèle VIR.
  • -A titre de comparaison, le triple vitrage possède un Ug de 0,8 et le simple vitrage possède un Ug de 6,8.
  • -L’Uw d’une fenêtre en triple vitrage est de 0,7, tandis que les Uw du double vitrage et du double vitrage VIR sont respectivement de 3 et d’1,5.

Notez que la réduction acoustique offerte par les verres utilisés dans les vitrages modernes atteint les 40 décibels. Des travaux d’isolation des parois vitrées dans une habitation permettent donc également d’améliorer le confort phonique.

Quel est le prix du vitrage à isolation renforcée ?

Le prix d’une fenêtre à double vitrage renforcé est en moyenne de 270 euros par m², il faut donc compter entre 400 et 1 000 euros pour effectuer l’isolation d’une fenêtre entière. Mais en recourant à un professionnel qualifié RGE, vous êtes éligible au CITE et à l’éco-prêt à taux zéro :

  • -Eco-PTZ : un prêt doté d’un plafond variable de 10 000, 20 000 ou 30 000 euros selon le nombre d’ouvrages mis en œuvre en faveur des économies d’énergie. Les intérêts de cet emprunt sont payés par l’Etat.
  • -CITE : une déduction fiscale au taux de 15% jusqu’au 30 juin 2018 pour l’acquisition de matériaux d’isolation de parois vitrées venant en remplacement de simple vitrage.

De plus, les économies d’énergie réalisables grâce à une meilleure isolation au sein du logement sont conséquentes. La chaleur générée par le système de chauffage est conservée à l’intérieur du domicile, prévenant tout risque de surconsommation. Les économies d’énergies réalisables sont de 10%.